ANNEE   1950

 

Janvier :  le 4e prototype de l’hydravion Noroît, N 1402-04, prend l’air pour la première fois ; ce sera au tour des 5e et 6e en mars et du 5e en mai. Du 19 janvier au 9 février, trois Wellington de la flottille 2F de Dakar effectuent une tournée africaine (10 400 km).

 En Indochine, le dernier Loire 130 en état de vol quitte la 8S pour être affecté à la SLI , Section Liaison Indochine, qui arme des MS 500 et le C47 Amiral. Le village de Cat-Laï est incendié par le Viêt-Minh.

 

Février :  le Dixmude va chercher des Hellcat et des Helldiver à Norfolk aux Etats-Unis (photo); à son bord, des officiers des 1F et 12F, vont se transformer sur ces avions. L’escadrille 20S d’Ajaccio est dissoute et ses trois derniers Do24 vont à l’escadrille 30S. En parallèle avec la 50S, l’aéro-club de Lanvéoc-Poulmic est créé et doté de Stampe réservés aux élèves de l’Ecole Navale ; l’escadrille remplace les Avro Anson à bout de bord par des SO95. A Hourtin, les Laté 298 sont retirés du service de la  53S. Des Anson, venant de la 56S de Lartigue, sont affectés à l’escadrille 1S de Lanvéoc-Poulmic. Les Seafire de l’Aéronautique navale sont classés inaptes à l’appontage et des consignes de restrictions des vols des Ventura de la 11S sont édictées. Le dernier Caudron Simoun de l’Aéronautique navale est réformé à la 56S où il était affecté depuis janvier 1949.

 

Mars :  l’escadrille 53S quitte Hourtin pour Karouba ; un Laté 298 de cette escadrille effectue un dernier vol à Hourtin avant d’aller à Rochefort. La section de vol sans moteur de la 11S est ré-ouverte. Les SO95, arrivés à la 56S fin 1949, sont mis en service. La flottille 6F quitte Agadir pour Lartigue.

  En Indochine, le Sea Otter 8S-3 perd son hélice en vol…il peut amerrir dans le golfe du Siam.

  Deux accidents de Seafire III sont mortels : pour le SM Duteil de la 1F perdu en mer et pour l’EV1 Sagon et l’OE2 Guyot de la 54S qui se percutent en vol.

 

Avril :  de retour des Etats-Unis, le Dixmude débarque des Hellcat et des Helldiver à Bizerte ; les Hellcat sont pris en main par les 1F et 12F à Karouba. La 4F se voit attribuer 8 Helldiver (photo)à Hyères. L’escadrille 54S récupère une dizaine de Seafire F XV encore valides ; le prêt de l’Arromanches par les Anglais est prolongé d’un an. La formation des pilotes aux Etats-Unis reprend ; elle avait cessée en 1946.

 En Afrique du Nord, l’escadrille 55S quitte Port-Lyautey pour Agadir. A bord d’un Spitfire de l’école de chasse de l’armée de l’Air de Meknès, le SM Morant est victime d’une vrille sur le dos.

 En Indochine, les Catalina de la 8F sont à bout de souffle. La transformation de l’aviation embarquée sur du nouveau matériel et l’entraînement, qui va durer plusieurs mois, empêche toute intervention du porte-avions en Indochine cette année.

 

Mai :  le Dixmude retourne aux Etats-Unis pour embarquer des Hellcat et des Helldiver. La flottille 3F est réarmée à Hyères pour prendre en main des Helldiver qui est effectuée, comme pour la 4F, sur la piste d’Istres où la Marine est affectataire secondaire. L’école d’aviation embarquée, escadrille 54S, reçoit quelques Hellcat et Helldiver et adopte pour l’appontage la méthode américaine remplaçant l’anglaise. Le Commandant Teste est retiré du service.

Au Maroc, l’accident mortel d’un Bloch 175T de la flottille 6F d’Agadir provoque la disparition du commandant de la flottille, LV Carpentier, et des deux autres membres de l’équipage, PM Roumy et Mt Laurent.

Juin :  les flottilles 1F et 12F sont qualifiées à l’appontage avec les Hellcat sur l’Arromanches. Le Dixmude effectue une 3e rotation aux Etats-Unis pour embarquer des avions. Le dernier Laté 298 (photo)de la 53S en état de voler est affecté à l’escadrille 30S de Saint-Mandrier pour faire des vols de propagande dans le cadre de manifestations officielles (ce sera le cas pour le salon nautique de Paris en septembre) ; le Mt Garaud , patron de l’escadrille, est désigné comme seul pilote de l’appareil (condamné en juin 1951).

 En Afrique, Port-Lyautey, qui a perdu l’escadrille 55S transférée à Agadir en avril, doit recevoir les Wellington de la flottille 2F de Dakar. Quatre Catalina de l’escadrille 22S d’Agadir viennent s’entraîner au vol de nuit à Lann-Bihoué. Suite au transfert des Anson de la 56S à la 1S, il ne reste qu’un seul exemplaire de ce type à Lartigue ; il sera accidenté en décembre.

 De nouveau, un Seafire de l’escadrille 54S provoque un accident mortel en perdant une aile en vol ; le SM Keiser est tué sur le coup dans la chute de l’appareil.

 

Juillet :  la flottille 4F est qualifiée à l’appontage sur Helldiver à bord de l’Arromanches. Les grands hydravions de croisière sont banalisés ; leur commandant ne reçoit plus une lettre de commandement et les équipages volent indifféremment sur l’un ou sur l’autre des hydravions. Le N1500 Noréclair, (photo) modèle unique en service à la 10S comme appareil de servitude, est condamné.

 

Août :  à son tour, la flottille 3F se qualifie à l’appontage sur Helldiver à bord de l’Arromanches. Le Dixmude quitte Toulon pour effectuer un tour du monde jusqu’à fin décembre ; c’est sa 4e rotation aux Etats-Unis au cours de laquelle il va livrer directement des avions en Indochine destinés à l’armée de l’Air.

 En Afrique, la flottille 2F, après avoir quitté Dakar et transité à Agadir, rallie Port-Lyautey.

 Le mois d’août est malheureusement marqué par trois accidents mortels ; un Hellcat, victime d’ennuis moteur, s’écrase dans le Vaucluse tuant le SM Labbé de la 54S ; également victime d’une panne moteur, un Seafire de la 54S s’écrase sur la plage d’Ayguade avec le SM Daniel ; l’EV1 Le Floch, élève pilote à l’école de l’Air, heurte une ligne à haute tension avec son Sipa et s’écrase.

 

Septembre :  les derniers Wellington de la 2F qui arrivent à Port-Lyautey, ne peuvent plus assurer des missions opérationnelles. En métropole, la flottille 9F prépare sa transformation en flottille de l’aviation embarquée. Le Breguet 730 -2 Sirius(photo) rejoint l’escadrille 33S après une révision générale et une modification de ses flotteurs.

  Des pilotes du GC I/9 Limousin et du GC I/6 Corse suivent un stage Hellcat à Hyères. A la 10S, les JU88 seront condamnés au fur et à mesure de leur indisponibilité.

 Le SM Houpert de la 54S heurte une ligne à haute tension et s’écrase avec son Hellcat.

 

Octobre :  le 3e prototype du Nord 1402 rejoint la CEPA sur le terrain annexe du Luc. La BAN d’Hourtin(photo) est dissoute et laisse la place au CFM. Le porte-avions Langley est cédé à la France à titre de prêt ; il deviendra le La Fayette en juin 1951. Le projet du PA.28 Clemenceau, datant de 1947, est abandonné.

 Un élève de l’école de l’Air de Salon-de-Provence, EV1 Jaigu, se tue à bord d’un Sipa.

 En Afrique, la section de liaison en AOF devient escadrille 7S à Dakar-Ouakam.

 En Indochine, l’escadrille 9S est créée à Cat-Laï ; elle arme des Sea-Otter(photo) achetés par les Douanes d’Indochine dans le cadre de la répression de trafics divers.

 

 

Novembre :  la Marine forme une section d’essais à Orly pour l’évaluation opérationnelle du Noroît ; elle deviendra flottille 5F en 1951. Le CEMM demande aux Américains la cession de six PV-2 Harpoon pour remplacer les PV-1 de la 11F. La flottille 1F est de nouveau opérationnelle, cette fois sur Hellcat. Avant que l’Arromanches passe en grand carénage, le LV Romain de La Touche de la12F réalise le 4 000e appontage à bord du porte-avions.

 L’hélicoptère Bell 47D de Fenwick effectue le premier appontage sur l’Emile-Bertin (photo)équipé d’une plateforme en bois. Les Spitfire de l’escadrille 1S sont condamnés. Le commandement opérationnel unique des formations de combat embarquées et côtières en Méditerranée est assuré par le nouvel AL.AERO.MED.

 En Indochine, les premiers Privateer arrivent à la flottille 8F ; la formation des équipages est assurée par une équipe de moniteurs américains.

 Au Maroc, l’EV1 Bouyé ne peut récupérer la vrille du Spitfire de l’école de chasse de Meknès qui s’écrase.

 

Décembre :  le Dixmude est en petit carénage jusqu’au 28 mars 1951. Le commando des parachutistes de l’Aéronautique navale, commando Hubert, est affecté à la BAN de Cuers.

En Indochine, la flottille 8F, qui se transforme sur Privateer, cède ses Catalina à la 8S.

En Algérie, l’unique Anson qui reste à l’escadrille 56S, après transfert des autres à la 1S en juin, est victime d’une rupture de cellule et se désintègre en vol au dessus d’Oran ; il n’y a aucun survivant parmi les sept membres d’équipage (voir  le Mémorial de l’Aéronautique de Lucien Morareau). L’année 1950 se termine tragiquement.

 

 

***

 


 

FORMATIONS AERIENNES AU 31 DECEMBRE 1950

 

 

FLOTTILLES

Embarquées

Patrouille maritime

Bombardement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  1F

Hyères

Hellcat

2F

Port-Lyautey

Wellington

6F

Lartigue

Blo.175

  3F

Hyères

Helldiver

7F

Dakar

Sunderland

8F

TanSNhut

Privat.

  4F

Hyères

Helldiver

9F

Karouba

Do 24

 

 

 

12F

Hyères

Hellcat

 

 

 

 

 

 

 

ESCADRILLES

Servitudes

Surveillance

 

 

 

 

 

 

  1S

Lanvéoc

Anson, MS500, NC701

8S

Cat-Laï

Sea-Otter

  3S

Cuers

MS500, NC701, plan.

9S

Cat-Laï

Sea-Otter

  4S

Lartigue

Planeurs

22S

Agadir

Catalina

10S

St Raph

divers

30S

St Mand

Do24, un L.298

11S

Les Mureaux

PV1, Ju52, GM, N1101

Ecoles

 

 

N701/702,SNJ, planeur

 

 

 

Transport

50S

Lanvéoc

Ju52, Stinson, MS500

 

 

 

 

 

Stampe, SO95

  7S

Dakar

Ju52, MS502

51S

Khourib

Stampe, Nord 1101

31S

Orly

Languedoc

52S

Khourib

N1002, MS474

32S

Karouba

Ju52

53S

Karouba

Do24, SCAN20

33S

St Mand

Altaïr, Bellatrix, Sirius

54S

Hyères

Seafire, MS474, Hellcat,

 

 

 

 

 

Helldiver

 

 

 

55S

Agadir

Wellington, Goéland

 

 

 

56S

Lartigue

Wellington, SO95,MS474

 

SECTIONS

Liaisons

Entraînement Servitudes

 

 

 

 

 

 

SL Alger

Alger

Goéland

SES

Agadir

Goéland, UC78

SL Indo

TSN

MS500, C47

SE

Hyères

MS502, NC701

 

Cat-Laï

Loire 130

SES

Karouba

NC701, N1002

SL Madag

Diég.Suarez

Ju 52

SS

Port-Lyautey

MS500

SL Maroc

Casablanca

SO94

 

 

 

 

 

 

Diverses

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SRC

Toussus

      -

 

 

 

S. Essai

Orly

N 1402

 

En décembre 1950 ; en Indochine,  la 8F commence sa transformation sur Privateer

 

***
Année 1954