ANNEE  1960

 

 

Janvier :         l’escadrille 12S est dissoute ; ses Sunderland restent à Saint-Mandrier jusqu’à ce que la 50S puisse les recevoir à Lanvéoc-Poulmic. L’EEBA, qui faisait partie de la 12S, reste à Saint-Mandrier. La Sestion Alizé de la 10S est intégrée à la flottille 6F. La CEPA constitue un détachement Etendard à Istres où le n° 02 est affecté. Une Alouette II de l’escadrille 23S apponte sur le Commandant Rivière et une autre de l’escadrille 20S s’abîme en baie d’Hyères sans faire de victime.

Le Dixmude, mis en réserve en septembre 1959, est désarmé. Les essais à la mer du Clemenceau se poursuivent par des catapultages de maquettes.

En Afrique du Nord, durant toute l’année, les Corsair des flottilles 12F, 14F et 17F se relaient par rotations à Télergma. La flottille 32F est basée à la ferme March, aux environs de Frenda, en compagnie de la33F et du groupement des commandos Marine. L’escadrille 57S de Khouribga reçoit ses premiers Fouga ; elle est la première formation à en recevoir. Cette escadrille perd un Vampire VB qui s’abîme en mer aux mains de l’EV1 Petot porté disparu.

 

Février :          la flottille 4F se transforme sur Alizé,(photo) aidée par la 6F. Le dernier vol de la 4F sur Avenger a lieu lors d’un convoyage sur Ajaccio. L’Alizé n° 05 de Saint-Raphaël est perdu au cours d’un appontage sur l’Arromanches ; son équipage est repêché. A Saint-Mandrier, trois Sunderland de l’ex 12S quittent la base pour rejoindre Lanvéoc-Poulmic. L’escadrille 9S de Tontouta abandonne les missions ASM, ses Lancaster commencent à donner des signes de faiblesse.

En Afrique du Nord, le SM Gadon est blessé mortellement à bord d’un HSS-1 de la flottille 33F près de Saïda ; dans le secteur de Frenda, l’opération Sauterelles est la première menée par le couple Hélicoptères / Commandos de Marine. La flottille 17F termine son passage sur Corsair AU-1, remplaçant les F4U-7 et détache des appareils à Alger pour des missions d’appui. Les Lancaster et les Nord 1002 sont retirés du service de l’escadrille 4S qui n’arme plus que des SO-95. A Karouba, la 5S se sépare de ses SNJ4 et T6 ; elle reçoit des SNJ5, des TBM-UT et trois SO95 venant de la 56S.

Suite au tremblement de terre d’Agadir, le 29, une partie de l’escadre mouille en baie d’Agadir ; parmi les bâtiments le La Fayette met son antenne chirurgicale à la disposition des victimes. Ce séisme provoque la mort de 22 personnes parmi le personnel militaire de la BAN et de 37 membres des familles. La BAN restera fermée pendant 10 mois.

 

Mars : après les premiers secours apportés aux victimes du tremblement de terre d’Agadir, le La Fayette poursuit sa croisière vers Port-Etienne.

La flottille 31F quitte Sidi-Bel-Abbès pour rallier Lartigue où elle retrouve la BM2 venant de Thiersville. L’escadrille 56S s’installe à Port-Lyautey. Le GHAN1 passe sous le commandement organique de Prémar IV qui remplace AlAirMed. La flottille 12F, qui était détachée à Télergma depuis fin 1959, va remplacer la flottille 17F à Alger ; l’un de ses Corsair basé à Karouba percute la surface du lac de Bizerte  tuant le SM Cé.

Le Clemenceau, définitivement armé, effectue une première série d’essais aviation ,(photo)au large des côtes bretonnes ; ce sont les premiers appontages d’Alizé et d’Aquilon.

L’escadrille 58S reprend son activité d’école de pilotage hélicoptères abandonnée après la catastrophe du barrage de Malpasset. Les Nord 1002 font leurs derniers vols à l’escadrille 2S de Lann-Bihoué.

 

 

 

Avril :  la BAN Les Mureaux est mise en gardiennage. Les premiers appontages de Fouga sur le Clemenceau ont lieu pendant les essais aviation ; l’Alizé n° 2 de la CEPA, victime d’une panne moteur au catapultage, coule après sauvetage de son équipage.

Une Alouette II vient se poser pour la première fois sur le pont du BDC Argens.

En Algérie, la 32F rejoint à son tour Lartigue et aide la 31F à se transformer  sur HSS-1. Les H-21 sont rendus à l’ALAT. Arzew voit la cérémonie du jumelage officiel du GHAN1 avec le groupement des commandos Marine. ,(photo) Le détachement de la flottille 12F à Alger au profit du GATac 3 se termine ; la 12F est remplacée par la 14F et se retrouve à Télergma. L’EMG/Aéro envisage l’arrêt de l’activité de l’école de pilotage de Khouribga en 1961 et le transfert de l’escadrille 51S à Saint-Raphaël.

 

Mai :   une Alouette II de l’escadrille 23S est embarquée sur le Colbert durant l’exercice Sans-Atout 9. ,(photo)

En Afrique du Nord, la flottille 12F est de retour sur sa base de Karouba ; c’est au tour de la flottille 17F d’aller à Télergma. La flotille 23F de Port-Lyautey vient soutenir les 21F et 22F pour les missions SURMAR sur le trajet Port-Lyautey – Lartigue – Karouba, aller et retour. Les Lancaster de l’escadrille 56S EPV passent à la 55S ; le LV Cazeneuve de l’EPV est désigné pour Lann-Bihoué afin d’y préparer la prochaine installation de l’EPV.

L’escadrille 51S est endeuillée par l’accident d’un SNJ4 qui s’écrase près de M’Rizig tuant le SM Le Gouic et le Mot Fortier.

 

Juin :   la flottille 11F, qui vient d’être équipée d’Aquilon, se qualifie aux appontages et catapultages à bord du porte-avions Ark Royal au large d’Hyères ; au cours de la dernière séance de catapultages un Aquilon tombe à l’eau et coule immédiatement avec son pilote le Mt Legouhy.

En Algérie, la flottille 31F est maintenant opérationnelle sur HSS-1. Les deux SNB5, utilisés par l’escadrille 32S pour acheminer le courrier entre Alger et Malte et pour les liaisons, sont affectés à la SL Cazès au Maroc ; la 32S n’a plus que des SO30P. La 4S de Lartigue détache deux SO95 à Alger pour des liaisons vers le Sahara.

 

Juillet :           le porte-avions Foch est mis à flot à Brest. Les Lancaster de la 10S détachés à Cuers vont s’installer à Istres.

En Afrique du Nord, des Fouga CM 175 sont livrés à la 57S de Khouribga. La 22F passe le cap des 20 000 heures de vol. La 56S quitte Agadir pour Lann-Bihoué et cède quatre Lancaster et six TBM à la 55S ; cette dernière quitte Agadir pour Port-Lyautey.

A Lann-Bihoué, la 56S prend la place de la 24F à Kerembars et l’EPV s’installe à Kervilien, ceci en attente de la disponibilité de la nouvelle BAN de Nîmes-Garons.

 

Août :              après avoir transformé la 4F sur Alizé, en février, la 6F recommence à organiser des stages FEPO sur ce type d’appareils au profit de la 9F. La 14F remplace la 17F en détachement à Télergma depuis juin.

Le mois d’août est particulièrement tragique pour le personnel de l’Aéronautique navale : un Lancaster de la 55S s’écrase aux environs de Casablanca faisant 19 victimes, et un Corsair de la 12F percute la surface du lac de Bizerte tuant son pilote appartenant à la 17F (EV1 Bruneau).

    (Voir le Mémorial de l’Aéronautique navale de Lucien Morareau, édition de l’ ARDHAN)

 

 

 

Septembre :   l’Aviation navale en Méditerranée, ALAIRMED, devient le Groupe des porte-avions et aviation embarquée, ALPA. Le Bois-Belleau est restitué aux autorités américaines,(photo) à Norfolk. Le général de Gaulle visite le Clemenceau à bord duquel, quelques jours plus tard, le CC Murge pilotant un Etendard IVM effectue le premier appontage et premier catapultage. Les TBM de la Section PA de la 9F, qui se transforme sur Alizé, forment la SOPA, Section opérationnelle des porte-avions, rattachée à l’escadrille 3S de Cuers. La BAN Aspretto est mise en gardiennage.

En Afrique du Nord, les flottilles 21F et 22F sont chargées de la surveillance du barrage Ouest (frontière Algérie-Maroc) au cours de missions régulières de largage de lucioles et de bombardement. ,(photo) A Khouribga, les Hellcat cessent leur activité à la 57S ; les élèves sont lâchés directement sur Corsair. Un Fouga de cette escadrille entre en collision avec un MS 733 de la 51S faisant trois victimes, Mt Heinemann, QM2 Biaux et Mot Supper.

 

Octobre :        suite à la dissolution de l’escadrille 58S, la formation des pilotes d’hélicoptères de la Marine est assurée par l’armée de l’Air à Chambéry ; ses HUP-2 sont regroupés à la 23S de Saint-Mandrier qui devient une base d’hélicoptères avec un statut d’hydrobase de secours pour les Marlin de Dakar. Le Clemenceau embarque la 11F pour l’entraînement de ses pilotes d’Aquilon. Quand la 12F quitte l’Arromanches, après un exercice, elle survole le porte-avions en formant un A. L’EPV/56S débute officiellement son activité à Lann-Bihoué.

Un Lancaster de la 9S de Nouvelle-Calédonie se pose sur la nouvelle piste de Faaa en Polynésie ; il vient pour une campagne de photographies des atolls des Tuamotu qui seraient propices aux futures installations du CEP.

En Afrique du Nord, toutes les flottilles opérant en Algérie relèvent de l’autorité de PREMAR IV et non plus d’ALAIRMED. Le détachement de la 28F aux ordres du GATac 2 est supprimé et le plan d’armement de la flottille réduit à 5 avions. Les Aquilon de la16F cessent toute activité en Algérie.

Les installations de la BAN Lartigue aux normes OTAN sont mises en service ; l’EPAN  de la BAN commence à migrer vers Mers-el-Kebir.

 

Novembre :    le prototype de l’Etendard IVP (Etd IVM n° 07) effectue son premier vol à Marignane. La flottille 16F passe ses premières qualifications d’appontage de nuit à bord du Clemenceau. A raison de trois appareils par semaine, les Aquilon sont convoyés de Karouba à Cuers pour modification de la gouverne de profondeur.

En Afrique du Nord, la 57S commence à faire mouvement sur Port-Lyautey en prévision de la prochaine évacuation de Khouribga. Jusqu’à la fin de l’année, la 12F est détachée à Tégerma. La 32F de Lartigue franchit le cap des 10 000 heures de vol. Un P2V-7 de la 24F de Lann-Bihoué effectue une mission sur Reggan à l’occasion de l’opération Gerboise rouge pour le troisième tir nucléaire.

 

Décembre :     le directeur de l’EAE dépose un projet de création d’une école pour le personnel de pont d’envol, les PONEV. La BAN de Nîmes-Garons entre en service.

En Afrique du Nord, la 23F désignée pour Lann-Bihoué ; il est prévu de la remplacer par la 28F qui abandonne ses Privateer à Karouba ,(photo)et doit se transformer sur P2V-6 à Lartigue début 1961. La 21F passe le cap des 20 000 heures de vol sur Neptune. La 33F opère dans la région d’Aïn-Sefra avec des éléments de la Légion Etrangère.

 

                                                                        *** 

        


          LES FORMATIONS AERIENNES AU 31 DECEMBRE 1960

 

FLOTTILLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avions embarqués

Patrouille maritime

Hélicoptères

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  4F

Hyères

Alizé

21F

Lartigue

P2V-6

31F

Lartigue

HSS-1

  6F

Hyères

Alizé

22F

Lartigue

P2V-6

32F

Lartigue

HSS-1

  9F

Hyères

Alizé

23F

Port-Lyautey

P2V-7

33F

Lartigue

HSS-1

11F

Karouba

Aquilon

24F

Lann-Bihoué

P2V-7

 

 

 

12F

Karouba

Corsair

25F

Lann-Bihoué

P2V-7

 

 

 

14F

Hyères

Corsair

27F

Dakar Bel Air

Marlin

 

 

 

15F

Hyères

Corsair

28F

Karouba

(Privateer)

 

 

 

16F

Hyères

Aquilon

 

 

 

 

 

 

17F

Karouba

Corsair

 

 

 

 

 

 

 

GROUPEMENTS D’AERONAUTIQUE NAVALE

 

 

 

GHAN 1

31F + 32F + 33F

Lartigue

 

 

ESCADRILLES

 

 

 

 

 

 

Servitudes

Ecoles

 

 

 

 

 

 

  2S

Lann-Bihoué

SO95, Aquilon, SNJ5

 

 

 

  3S

Cuers

MD312, SO30P, SNJ5, TBM,Cors

 

 

 

  4S

Lartigue

SO95

50S

Lanvéoc

Sunderland, Stampe

  5S

Karouba

Ju52, TBM ,SNJ5,SO95

51S

Khouribga

MS733,N1101,SNJ4

10S

St Raphaël

divers

55S

Agadir

Lancaster, SNB-5

11S

Dugny

MD312 ,N1001, MS760,SNJ

56S

Lann-Biho

Languedoc

20S

St Raphaël

Al II, HSS-1

57S

Khouribga

SNJ,Hellcat,DH100, F4U7,Fouga

23S

St Mandrier

HUP-2, Al II

59S

Hyères

Aquilon, Fouga

ERC

Toussus

(avions 11S)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Surveillance

Transport

 

 

 

 

 

 

  9S

Tontouta

Lancaster, MS 500

31S

Dugny

SO30P

 

 

 

32S

Alger

SO30P

 

 

SECTIONS

DETACHEMENTS

 

 

SOPA

Cuers

TBM

Dét. CEPA

Istres

Etendard 02

Section

Dugny

York

Dét. CEPA

Mt de Marsan

MS 760

SL Dakar

Yoff

JU 52

Dét. 10S

Hyères

Aquilon

SL Madag

Andrakaka

JU52, Dakota

Dét. 10S

Istres

Lancaster

SL Maroc

Casablanca

SNB5

 

 

 

Section

Yoff

Goose

 

 

 

Section CEPA

St Raphaël

Fouga

 

 

 

 

***

Les Corsair se relaient par rotations à Telergma durant toute l’année 1960

 

Année 1964

 

Accueil Ardhan