ANNEE 1927

 

 

Janvier : le LV Bernard revient aux Mureaux après avoir effectué, à bord d’un LeOH194, la première liaison aérienne France-Madagascar et retour. L’escadrille 5B1, qui a quitté Cuers pour Fréjus-Saint Raphaël, fait transformer ses Goliath terrestres en hydravions.

  Depuis Agadir, l’escadrille 5B2 effectue des missions de photographies aériennes dans la région du Grand Atlas. A Karouba, la vocation de l’escadrille de reconnaissance 6R1 change, elle revient au bombardement comme au temps de son ancêtre, la BN401 de 1924 ; étant donné qu’il y a déjà une 6B1, elle prend le numéro 6B2.

 

Février : après le Grand Atlas, l’escadrille 5B2 prolonge sa mission de photographies aériennes sur la côte entre Agadir et Dakar. Les Farman F.60 de l’escadrille 7B1 quittent Fréjus-Saint Raphaël pour aller s’installer à Berre.

 

Mars : l’escadrille 2R1 de Brest échange ses F.60 contre des F.65. Le LV Demougeot de la CEPA bat le record d’altitude pour hydravion à bord d’un LGL 32 (9 200 mètres). A Hyères, les hangars « Limousin » sont prêts et peuvent accueillir l’escadrille 5C1 qui vient d’être créée et armée de PL5 en attendant les Villiers 2.

 

Avril : les dispositions de 1924 sur les attributions du Service Central de l’Aéronautique sont confirmées par un décret ; le chef de ce service prend une large autonomie vis-à-vis du CEMG.

 L’EGAM  de Saint-Cyr est transféré sur l’aérodrome d’Orly récemment acquis par la Marine. L’école de pilotage sur terrestres d’Hourtin s’installe temporairement à Rochefort suite au mauvais état du terrain de Louley ; elle ira ensuite former l’école de pilotage de la Marine d’Istres. Sur cette base, l’EV Guyot et le LV Letemplier se tueront à bord d’un Caudron C59.

  L’escadrille 5C1 reçoit des Villiers 2 ; elle perd un de ses pilote, le QM Fouris, dans un accident .Les CAMS 33B sont retirés du service de l’escadrille 2R1 et, à Rochefort,(photo),  la vedette de 4 000 m3 V-7 est mise en service.   Le LV Demougeot effectue le premier catapultage,(photo) à partir du Primauguet qui va entreprendre un tour du monde avec à son bord un FBA et un MB 35.

 

Mai : les premiers appontages jamais réalisés à la mer, en France, sont effectués,(photo çi dessous) lors de la première sortie du porte-avions Béarn. Le transport d’aviation Commandant Teste fait l’objet d’un marché notifié aux Chantiers de la Gironde. L’escadrille 5B2 se replie de Féz à Casablanca où elle cède ses avions Goliath au 37e régiment aérien du Maroc.

Le LV Mouneyrès, de Fréjus-Saint Raphaël, tente la traversée Atlantique Sud à bord d’un Goliath en compagnie du Capitaine de Saint-Roman et du mécanicien Petit ; après l’escale de Casablanca, on aura plus jamais de leurs nouvelles. Quelques jours plus tard, Nungesser et Coli (ancien officier de marine et aviateur pendant la Grande Guerre) quittent le Bourget à destination des Etats-Unis à bord du PL8 « Oiseau Blanc » ; eux aussi disparaissent.

 A Pierrefeu, dans le Var, le président de la République inaugure un monument dédié à la mémoire des cinquante victimes du dirigeable Dixmude disparu en 1923.

 

Juin : l’escadrille 5B2 quitte Casablanca pour rejoindre Cuers après 22 mois de présence au Maroc, dont 8 de combats.

  Le groupement d’hydraviation 7R2 est créé sur le papier, prévu pour les croiseurs qui seront équipés de catapulte ; il ne verra effectivement le jour qu’en 1931 en tant que groupement 7S3. Un Latham type 43 de la 1R2 de Cherbourg escorte un temps le « Spirit of Saint Louis » de Lindbergh se rendant en Angleterre ; c’est l’un des derniers vols des Latham qui coïncident avec la dissolution de l’escadrille 1R2. A Hyères, l’escadrille 7R1 remplace les LeO7.3 et Breguet XIV par des PL4. L’hydravion MB35 n°1 est embarqué sur le croiseur

La Motte-Picquet qui appareille pour une croisière aux Antilles et en Amérique du Sud (jusqu’en octobre).

 

Juillet : l’organisation territoriale de la Marine passant de 6 arrondissements à 4 régions maritimes entraîne des changements de numérotation de certaines formations de l’Aviation maritime :

 

Ancien

Nouveau

Ancien

Nouveau

 

 

 

 

5R1

3R1

6B1

4B1

5B1

3B1

6B2

4B2

5B2

3B2

6C1

4C1

5C1

3C1

 

 

  

Les équipages de l’ex 1R2, dissoute fin juin, forment une nouvelle escadrille, la 1B1, à Cherbourg armée de F.165 Goliath. L’escadrille 7R1de Berre, qui fait partie du groupe des escadrilles du Béarn bien qu’équipée de F.65, effectue son traditionnel déploiement en Corse. L’hydravion MB35 n°3 est embarqué sur le croiseur cuirassé Jules Michelet à l’occasion de sa croisière en mer de Chine.

 L’escadrille 5B2 n’a pas le temps de changer de n°, elle est dissoute à Cuers. L’escadrille 2R1 perçoit des CAMS 33 qui viennent renforcer les FBA et F.65 Goliath. L’EV Sérieyx se tue à l’école de pilotage d’Istres à bord d’un C.59.

 La vedette de 4 000m3 V-8 est mise en service à Bizerte, et l’escorteur de 6 000m3 E-1 est désarmé à Cuers.

 

Août : à Saint-Raphaël est créé l’escadrille 4R1 destinée à Bizerte, comme l’indique son n° ; elle ne sera armée qu’en juin 1928 en tant que 4S1. Des PL4 remplacent les PL2 de l’escadrille 7B2 à Hyères. La Coupe du ministre est remportée par l’escadrille 7C1 mais au cours de l’entraînement pour cette compétition le SM Battle pilote de la 4C1 se tue à bord d’un D1C1 de la 7C1.

 Le LV Paris bat le record mondial d’altitude avec charge utile de 2 000 kg à bord d’un CAMS 51GR (4 684 m).

 

Septembre : l’EGAM, transféré en avril à Orly, s’installe dans son nouveau hangar. Le Mot Nicolas est tué dans un accident aérien à l’école de pilotage d’Istres.

 

Octobre : l’escadrille 1R1 de Cherbourg est désarmée ; deux de ses CAMS 33B vont à l’escadrille 2R1 de Brest.

Le pilote Costes et son navigateur le LV Le Brix sont les premiers Français à réussir la traversée de l’Atlantique Sud.

 

Novembre : l’EV Jozan effectue un premier accrochage de nuit sur le Béarn. Les GL22 sont retirés du service à la 7C1 qui n’arme, alors, que des Dewoitine D1C1.

 

Décembre : l’escadrille 7B1 (ex T10) quitte Berre pour Sidi-Ahmed où elle est re-numérotée 4B3 ; le n° 7B1 étant disponible, l’escadrille 7B2 le reprend et constitue une nouvelle escadrille 7B1.

    Le porte-avions Béarn est définitivement armé,(photo).

 

 

 

***

Caudron C59 à ROCHEFORT en transit entre HOURTIB et ISTRES

 

 


FORMATIONS AERIENNES AU 31 DECEMBRE 1927

 

 

 

Escadrilles de chasse

Escadrilles de bombardement

Escadrilles de reconnaissance

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3C1

Hyères

Villiers2, PL5

1B1

Cherbourg

F.165

2R1

Brest

F.65, FBA

4C1

Sidi Ahm.

D1C1

3B1

StRaphaël

F.165

 

 

Cams 33B

7C1

Hyères

D1C1

4B1

Karouba

F.65

3R1

Berre

Latham 43

 

 

 

4B2

Karouba

F.65

(4R1)

(St Raphaël)

        -

 

 

 

7B1

Berre

F.65

7R1

Hyères

PL 4

 

 

 

7B2

Hyères

PL 4

 

 

 

 

 

Groupe d’escadrilles

 

   du  Béarn         7B1, 7B2, 7C1, 7R1

 

 

 

Escadrilles écoles

 

Sections entraînement servitudes

 

 

 

 

 

 

 

Instruction

Rochefort

BrXIV, Goliath,FBA

 

SE

Berre

LeOH13.6,FBA17

 

 

MS130, C.59

 

SE

Brest

Goliath,FBA17,LeO13.6

EPH

Hourtin

LeOH136,FBA17,Cams 37

 

SE

Cherbourg

FBA,LeO13.6,Latham,Golia

EPV

Hourtin

Breguet XIV,LathamHB3

 

SE

Hourtin

F.65,HD17,BreguetXIV

Ecole de chasse

St Raph.

GL22,MS130,D1C1,Villiers

 

SE

Hyères

FBA,LeO13.6,PL5,D1C1

Ecole pilotage

 

 

 

SE

Karouba

FBA 17

de la Marine

Istres

C.59, HD41,HD17

 

 

 

 

 

 

 

 

SLE

Orly

MS130,FBA,C59,GL22

 

 

 

Divers

 

Dirigeables

 

 

 

 

 

 

Esc . CEPA

St Raphaël

divers

 

Bizerte

V-8

Sect. Aviation

Cuers

FBA 17

 

Cuers

V-6, E-6

Hydr. embarqué

Jules Michelet

MB 35 n° 3

 

Rochefort

V-3,V-7, E-3, E-5

 

 

Remise de la Croix de Guerre TOE au fanion de l'escadrille 5B2 à FEZ en 1927

 

***

 Sommaire Ardhan