ANNEE 1938

 

 

Janvier : un Latécoère 290 de l’escadrille 4T1 s’écrase sur le lac de Berre suite à la perte de son hélice en vol ; cet accident provoque la mort de quatre hommes. Le centre de ballons captifs de Toulon Missiessy est transféré à Saint Mandrier. La section des autogyres de la Marine quitte Orly pour Hyères.

  Le Latécoère 523 « Altaïr » et le Cams-Potez 141  « Antarès » effectuent leur premier vol. A l’escadrille 3B1, des LeOH 257 bis remplacent les LeO 258 qui sont affectés à la 1B1. Le Service Aviation des Antilles devient Section de Surveillance aux Antilles et remplace ses Cams 37A par des GL 812/813.

 

Février : une circulaire fixe la composition des escadres volantes : E2, 1T1, 1B1et E4 pour l’escadre de l’Atlantique et E1,E3,E5,E7,3B1,3B2 et 4T1 pour celle de la Méditerranée ; les escadres volantes sont des groupements tactiques constitués dans chaque force navale. Le Groupe opérationnel de patrouille (GOP), constitué des 7S2 et 7B2, mis en place à Bougie en 1937, est dissous et devient Groupe des escadrilles du Commandant Teste à Saint Mandrier. Les premiers vols opérationnels sont effectués à partir de la nouvelle BAN d’Aspretto en Corse. Les Cams 55 de l’escadrille E5 sont retirés du service. Le GL 832 embarqué sur le D’Entrecastreaux est détruit lors d’un accident à Lagos au Nigéria .

 

Mars : le Commandant Teste entre en grand carénage à l’arsenal de Toulon jusqu’au début du mois d’août. L’escadre volante de l’Atlantique devient opérationnelle.

 

Avril : à son tour, l’escadre volante de la Méditerranée devient opérationnelle. Le Breguet 730-01 « Cherbourg » effectue son premier vol. Les Wibault 74 sont maintenant tous remplacés par des Dewoitine 373. L’escadrille 7S2 reçoit ses premiers Loire 130. Les escadrilles E4 et 1B1 quittent Berre, la première pour aller à Lanvéoc-Poulmic, la seconde pour Cherbourg.

 

Mai : le Béarn effectue sa 12e croisière au Maroc avec à son bord les 7B1 et 7S1 ; pour la flottille, ce sera son dernier séjour extérieur. Les escadrilles  E1, E3 et E5 sont en croisière au Moyen- Orient. L’escadrille 3S1 remplace ses Cams 37A par des GL 810/813 ; ce type d’appareils est lui-même remplacé par des Loire 130 à l’escadrille HS1. Les deux Laté 381 de l’escadrille E5 sont transférés au CAM de Berre (cf photo) ; l’escadrille vole, alors, exclusivement sur Breguet « Bizerte ».

  Le Laté 301-03 « Ville de Santiago » est rebaptisé « de l’Orza » et sert à l’entraînement des équipages de l’escadrille E4 à Lanvéoc-Poulmic. Le CF Thomas (Aéro 1) est tué en service aérien commandé.

Juin : le LeOH 43 effectue une campagne d’essais de catapultages à partir du croiseur Foch. (cf photo)  Le MP Gauthier , moniteur à l’Ecole de pilotage d’Hourtin, se tue à bord d’un FBA 17 ; son nom sera donné à la promotion 38/40 de l’Ecole. Le Laté 523 « Algol » effectue son premier vol. A partir du mois de Juin, dans les carnets de vol, le terme appontage remplace accrochage.

 

Juillet : l’EV1 Roux Joseph se tue lors de l’accident d’un PL 101 de la 7S1 à Querqueville. Le prototype du Breguet 730 se pose trop court devant Cherbourg et heurte des rochers ; l’accident provoque la mort du LV Maret et du Mt Le Gall. Le Potez- Cams 141 effectue des essais à Fréjus-Saint Raphaël .

   Le cuirassé Dunkerque est admis au service actif armé de deux Loire 130 du 7S4 ; l’un des prototypes du Loire 210 est en essais opérationnels à bord. (cf photo) 

 

Août : un LeO 258 de la 1B1 capote à l’amerrissage devant Cherbourg et provoque la mort du Mt Pouliguen, des SM Lebrunel et Laniel et du QM Postollec. Le SNCAO-Loire 102 « Bretagne », refusé par Air France, est affecté à la Marine pour emploi à la E4 et mis à la disposition de l’amiral commandant l’escadre de l’Atlantique (il sera très peu utilisé). Le grand carénage du Commandant Teste se termine.

 

Septembre : le Commandant Teste effectue les premiers catapultages des Loire 130 de la 7S2 puis il se positionne à Oran suite aux tentions internationales. Après avoir terminé son entraînement sur D 373 à Hyères, l’escadrille de chasse embarquée 7C1 regagne Lanvéoc-Poulmic. Le Laté 523 « Algol » est mis en service. (cf photo) 

 

Octobre : le changement de l’appellation des escadrilles au sein des escadres volantes, fait par soucis d’homogénéisation, aboutit finalement à un bouleversement général de numérotage de l’ensemble des escadrilles de l’aviation navale des Forces de haute mer (application de la circulaire 322 EMG/3/SG Aéro du 01.04.38) :


 

 

Anciens

Nouveaux

Anciens

Nouveaux

Anciens

Nouveaux

 

 

 

 

 

 

3B1

B1

SS Antilles

5S2

7S3

HS3  HS5

3B2

B3

7B1

AB1

8S1   8S2

HS6  HS7

1B1

B2

7C1

AC1

Flot.Béarn

F1A

4T1

T1

7S1

AB2

Flot.Cdt Teste

F1H

1T1

T2

7B2

HB1

3FB

F1B

SS  Tahiti

5S1

7S4

HS2    HS4

 

 

 

  Le Commandant Teste quitte Oran pour revenir à Toulon. En vue d’armer les futurs porte-avions Joffre et Painlevé, l’escadrille AC2 est créée à Hyères(cfphoto)  L’escadrille AC1 reçoit des D.376. La SESHE de Saint Mandrier devient SES de la BAN (les appareils sont codés SM au lieu de HE).

 

Novembre : trois Breguet « Bizerte » de l’escadrille E1 sont affectés à Dakar pour assurer la sûreté navale ; ils seront relevés par une section de la E5 en février 1939). Le cuirassé Lorraine sort de grand carénage et embarque son premier Loire 130. L’escadrille 2S1 complète ses Cams 55 par des GL 812. Le Laté 523 « Aldébaran » effectue son premier vol.

 

Décembre : les trois Laté 523 sont réceptionnés à Berre et forment la nouvelle escadrille E6. Le futur porte-avions Joffre (18 000 tonnes) est mis sur cale.

 

 

 

 

***


FORMATIONS AERIENNES AU 31 DECEMBRE 1938

 

Escadrilles de chasse

Escadrilles de bombardement

Escadrilles d’exploration

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AC1

Lanvéoc

D376

B1

Aspretto

LeOH 257 Bis

E1

Berre

Br.Bizerte

AC2

Hyères

D373

B2

Cherbourg

Leo    258

E2

Charbourg

Br.Birezte

 

 

 

B3

Berre

LeOH 257 Bis

E3

Berre

Br.Bizerte

 

 

 

AB1

Lanvéoc

PL 7 et 14

E4

Lanvéoc

Laté 301/302

 

 

 

AB2

Lanvéoc

PL 101

E5

St Raphaël

Br.Bizerte

 

 

 

HB1

St Mandrier

PL 15

E6

Berre

Laté 523

 

 

 

 

 

 

E7

Karouba

Loire 70

 

 

 

 

 

 

E8

Tahiti

Cams 37/55

 

 

Flottilles d’aviation

Escadre vol.   Méditerranée

Groupes d’hydraviation embarqués

 

 

 

 

 

 

 

 

 

F1A

AB1 AB2 AC1 AC2

      E1 E3 E5 E7 BI B3 TI

HS2

Bât. de ligne

L.130

F1H

        HB1 HS1

 

 

 

HS3

Crois.2e cl. Méd.

GL81X, L.130

F1B

         B1  B3

Escadre volante Atlantique

HS4

Crois.2e cl. Atla.

L.130

 

 

 

 

HS5

Crois.1e cl. Méd.

GL810, L.130

 

 

 

            E2 E4 B2 T2

HS6

Bât. des  FNEO

GL832, P452

 

 

 

 

 

 

HS7

Bât.  isolés

GL832, P452

L.130, MB411

 

 

Escadrilles de torpillage

Escadrilles de surveillance

Autres escadrilles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

T1

Berre

L.290  / 294

1S1

Cherbourg

Cams55

esc.CEPA

StRaph.

divers

T2

Cherbourg

L.290

2S1

Brest

Cams55 GL812

esc.EPH

Hourtin

divers

 

 

 

3S1

Hyères

GL812

esc.EPV

Hourtin

divers

 

 

 

4S1

Karouba

Cams55

dét. Marine

Istres

(aér.mil)

 

 

 

HS1

St Mand.

L.130

CAM

Berre

divers

 

 

Sections entraînement et servitudes

Autres sections et divers

 

 

 

 

 

 

SES

Aspretto

Cams 37, PL 15

5S2

Fort de France

GL812/813

SE

Berre

Cams 37

SRC

Orly/Les Mure

divers

SES

Brest

Cams 37/55, L.130

SESBa

Lanvéoc

divers

SES

Cherbourg et

Cams 37/55, FBA 17

Sect.Autogyres

Hyères

LeOC30

 

Querqueville

Potez 25, Simoun

Sect.Aviation

Cuers

P.25

SE

Hourtin

Cams 37

SLE

Orly

Simoun, P540,

SE

Hyères

P25, Cams37, Ni622, H185

 

 

P25, P56E, H175

SE

Karouba

FBA17, Cams 37/55

 

 

 

SS

Louley

LeO20, Ni 622

 

 

 

SS

Marignane

Romano82, P.25

 

 

 

SE

Rochefort

P25, FBA17, FBA294

 

 

 

SES

Saint Mandrier

FBA17, Cams37, PL15

L.130, L.501

 

 

 

SS

Sidi Ahmed

P25,MS230, Simoun

 

 

 

 

 

 

 

GL312 n°45 de l'escadrille 3S1 survolant les côtes de la Corsee novembre 1938

***
Année 1948

Sommaire Ardhan