ANNEE 1997

 

 

Janvier : le Panther de la frégate La Fayette hélitreuille 17 membres de l’équipage d’un cargo syrien échoué sur les côtes de Somalie. La Section Formation Alizé (SFA) de la 6F tourne au ralenti après avoir formé le dernier pilote d’Alizé.

 

Février : au cours de la cérémonie de prise d’armement pour essais du Charles de Gaulle, le CV Wilmot-Roussel est reconnu comme premier commandant du porte-avions qui appartient maintenant à la Marine nationale.

 Aux Etats-Unis, cinq nouveaux officiers de l’Aéronautique navale sont brevetés pilotes de chasse embarqués.

 

Mars : à l’occasion du mini Tiger Meet sur le Clemenceau (sans exercice aérien) le SUE n°43 est spécialement décoré( photo).. La flottille 36F installe son premier détachement hélicoptères sur le Germinal. Le CESSAN fête son 1 000e stagiaire à Lanvéoc-Poulmic (Mt Dacquay) et se trouve placée sous l’autorité organique d’ALAVIA. A Hyères, l’escadrille 59 S est dissoute( photo). ; l’Ecole de chasse embarquée rejoint Landivisiau et reprend les traditions de la 59 S.

     Les Hawkeye français sont assemblés dans les ateliers Northrop Grumman à St Augustin en Floride.

 

Avril : l’Alizé est une fois de plus en modernisation ; outre le Flir Chlio, les quinze ALH (Alizé remis à la hauteur) doivent recevoir une unité de navigation inertielle, un nouveau pilote automatique et un micro-ordinateur embarqué. L’AIA de Cuers livre le premier SEM au standard 3 (pod Atlis). Deux Super-Frelon dela 33F embarquent sur l’Orage qui part soutenir les forces françaises engagées en Albanie (mission Alba jusqu’en août).

Mai : flottille 36 F met en place un détachement permanent sur le Jean Bart. Pour la 12e édition de l’exercice « Iles d’Or », la totalité  de la flottille 12F est embarqué sur le Clemenceau avec la 4F Alizé qui effectue sa dernière opération ; l’activité de la 4F est suspendue à la fin du mois( photo).. Ses pilotes, et certains de la 6F, sont envoyés aux Etats-Unis s’entraîner sur HAWKEYE au sein d’une nouvelle unité qui vient d’être créée, la FAGE (formation avion de guet embarqué).

 

Juin : les Alizé de la 4F, mise en sommeil, sont versés à la 6F( photo).. La formation du personnel débute à la FAGE ; elle est assurée par Northrop Grumman, ses sous-traitants et l’USNavy.

  Les escadrilles 2S et 3S effectuent leur dernière liaison logistique (LIALOG) à Rochefort.

Au cours de l’exercice Flambeau, le Clemenceau accompli sa dernière sortie opérationnelle ; il fait ses adieux au public brestois durant une dernière escale en Bretagne .

 

Juillet : suite à la dissolution de l’escadrille 11S, la BAN Dugny prend le statut d’ EAN (établissement d’Aéronautique navale) ; les Xingu de l’escadrille dissoute sont transférés aux 2S et 3S. Le Clemenceau reçoit ses anciens marins (700 présents à bord) et ses anciens pachas (26 présents) ; le dernier rendez-vous avec le public toulonnais est un succès.

 La Durance amène aux Etats-Unis l’Etendard IVM n° 60 qui est remis au musée Naval et de l’Air à bord de l’ex USS Intrepid à New-York.

 

Août : un arrêté du ministère de la Défense modifie l’organisation de l’échelon central de la Marine en matière aéronautique : il y a séparation de ce qui est de la compétence de l’EMM et de ce qui incombe à un service de soutien. Il y a donc maintenant deux têtes, un sous-chef d’état major Aéronautique navale (EMM / Aéro) et un chef du service de l’Aéronautique navale ( S/aéro, ancien SC/Aéro) . Un décret fixe son application le 1er septembre.

 

Septembre : le Clemenceau est retiré du service actif et le Foch suit son stage de remise en condition après sa refonte qui a duré 17 mois.

 Depuis le 1er septembre, c’est à l’EAT d’Avord qu’incombe la responsabilité de former tous les pilotes d’avions multi moteurs des forces aériennes françaises. L’Ecole de spécialisation multi moteurs de Lann-Bihoué et son escadrille 52 S sont donc dissoutes ; leurs traditions sont reprises par le Centre d’Entraînement et d’Instruction (CEI) de la Patmar ( photo).de Lann-Bihoué qui est, entre autre, chargé de la navalisation des pilotes qui vont sortir de l’EAT d’Avord. Un autre CEI est créé à Nîmes-Garons, sans service de navalisation.

 L’Ecole de chasse embarquée de Landivisiau est dissoute ; les jeunes pilotes de chasse venant des Etats-Unis suivront une formation complémentaire de 7 mois à l’ETO de Cazaux où une SME est créée pour l’occasion. Les anniversaires du mois sont les 50 ans de présence de l’Aéronautique navale à Toussus-le-Noble et les 40 bougies, plus le passage du cap des       100 000 heures de vol pour la flottille 33F. La flottille 34 F fête son jumelage avec Aubigny sur Nève dans le Cher.

 Le nouveau détachement de la 36F sur le Cassard remplace celui de la 31F. En ce qui concerne les appareils, les Nord 262A sont retirés du service (il ne reste que les Nord 262 E) et les DA10 (Falcon 10 MER) sont tous regroupés à Landivisiau à la 57S.

 Le commandement de la base des bombardiers d’eau de Marignane, qui était jusqu’alors assuré par officier de marine, l’est maintenant par un général de l’Air.

 

Octobre : la flottille 32F accueille désormais l’ensemble des détachements d’hélicoptères de service public précédemment affectés à la 35F (Cherbourg, Le Touquet, La Rochelle) et à la 23S (Hyères). Un Lynx avec 3 pilotes et 2 électroniciens de bord embarque sur la frégate allemande Lübeck pour une période d’un mois. A Cuers, la BAN est dissoute et remplacée par un EAN ; le terrain d’aviation passe sous l’autorité du commandant de la BAN Hyéres. Le dernier ATL2 de série est livré au détachement CEPA d’Istres pour essais fonctionnels et le 1er Hawkeye français est livré à St Augustin en Floride. Le MS760 Paris effectue son dernier vol à la 57S avant d’être retiré du service. ( photo).

 A Dakar, l’ATL2 .du détachement permanent se met en place à Libreville, suite à la guerre civile au Congo, le temps d’assurer l’évacuation des ressortissants français dans de bonnes conditions (opération Antilope) ; ensuite il va en Guyanne effectuer deux missions de 10 heures chacune à l’occasion du vol de qualification d’Ariane V à Kourou.

Novembre : aux Etats-Unis, un équipage français pilote pour la 1ere fois un Hawkeye.

A Nîmes est inauguré le hangar H5 qui abrite la flottille 6F.

 

Décembre : après 43 ans de bons et loyaux services, la dernière Alouette II de la Marine effectue son dernier vol à la 23S. Dassault entame le développement du standard 4 du SEM (capacité de reconnaissance aérienne). La flottille 23F fête les 20 000 heures de vol sur ATL2 ( photo)..Une décision annonce la dissolution de la 24F à compter du 1er septembre 1998.

 

 

***

 

 

Juin 1997: dernière LIALOG à Rochefort pour les 2S et 3S

 


LES FORMATIONS AERIENNES AU 31 DECEMBRE 1997

 

 

 

 

FLOTTILLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avions embarqués

Patrouille maritime

Hélicoptères

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6 F

Nîmes

ALH

21 F

Nîmes

ATL2

31 F

St Mandrier

Lynx

11 F

Landivisiau

SEM

23 F

Lann-Bihoué

ATL2

32 F

Lanvéoc

S.Frelon

12 F

Landivisiau

Crusader

24 F

Lann-Bihoué

ATL2

 

 

Dauphin SP

16 F

Landivisiau

Et.IVP

 

 

 

33 F

St Mandrier

S.Frelon

17 F

Landivisiau

SEM

 

 

 

34 F

Lanvéoc

Lynx

(FAGE)

   (E-U)

(E-2C)

 

 

 

35 F

Lanvéoc

AL.III

 

 

 

 

 

 

36 F

St Mandrier

Panther

 

 

 

 

ESCADRILLES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Servitudes

Surveillance

Ecoles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 S

Lann-Bi.

Xingu,N262

9 S

Tontouta

Gardian

50 S

Lanvéoc

Rallye,CAP10

3 S

Hyères

Xingu,N262

12 S

Faaa

Gardian

56 S

Nîmes

N 262E

ERCE

Hyères

divers

 

 

 

57 S

Landivisiau

DA10

 

 

 

Hélicoptères

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

22 S

Lanvéoc

Al.III

 

 

 

 

 

 

23 S

St Mand.

Al.III

 

 

 

 

 

 

 

 

Dauphin

 

 

 

 

 

 

DETACHEMENTS

 

 

 

Dét. CEPA

SEM

Istres

Dét. CEPA

Rafale

Istres

Dét. CEPA

NH 90

Valence

Dét. CEPA

ATL

Istres

Détachement

ATL2

Dakar

 

 

Septembre 1997 : les 40 ans et les 100.000 heures de la flottille 33F

 

***

L'année 1987

 

Sommaire Ardhan